Autorités locales et régionales européennes face à l’extrémisme violent

Also in... (English)

24 novembre 2015

Les attentats ayant eu lieu à Paris et Saint-Denis, et ceux qui les ont précédés, constituent une menace pour les principes constitutifs de notre société. Ils ne doivent pas nous faire céder à la peur et renoncer aux valeurs qui animent le réseau de l’Efus depuis plus de 25 ans. Plus que jamais, nous devons plaider et agir en faveur de la prévention, de la cohésion sociale et du respect des libertés fondamentales. Les membres de l’Efus travaillent au quotidien, sur leur territoire et à travers la coopération européenne, pour faire de la sécurité un bien commun partagé par tous. Poursuivons ensemble notre engagement.

Elizabeth Johnston 
déléguée générale

Communiqué du Comité exécutif de l’Efus

Réunis le 17 novembre à Bruxelles, les membres du Comité exécutif de l’Efus ont souhaité réagir aux attentats survenus quelques jours auparavant à Paris et à Saint-Denis. Ainsi, ils rappellent la nécessité du travail en réseau et de la solidarité entre les villes. Ils soulignent aussi que, bien que les villes ne peuvent pas agir seules sur les causes fondamentales de l’émergence du terrorisme, les élus locaux et leurs équipes doivent en gérer les conséquences. Ils demandent à ce que le rôle des villes s’inscrive de façon plus complémentaire au sein d’un partenariat entre le niveau local, national et européen.

Lire le communiqué

Déclaration d’Aarhus – Les villes européennes face à la radicalisation menant à l’extrémisme violent

Une centaine de maires, élus et représentants locaux de 22 pays européens ont adopté une déclaration commune à l’occasion de la conférence internationale pour la prévention de la radicalisation menant à l’extrémisme violent, organisée par l’Efus et le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe le 18 novembre 2015 à Aarhus. Ils appellent à une mobilisation des pouvoirs locaux, en concertation étroite avec les gouvernements nationaux, autour d’une alliance des villes européennes pour contrer la montée de la radicalisation et les actes de violence extrême qui en découlent.

Lire la déclaration d’Aarhus
Visiter le site www.citiesagainstextremism.eu

Agir contre la radicalisation menant à l’extrémisme violent

Depuis deux ans, l’Efus mène une série d’activités pour renforcer les connaissances et les capacités des collectivités face à ce phénomène complexe et évolutif, notamment par le biais de la formation. Une formation de deux jours « Prévenir la radicalisation » est proposée par le Forum français pour la sécurité urbaine, en partenariat avec l’Efus, les 16 et 17 décembre 2015, à Paris.

Voir les activités de l’Efus

N’hésitez pas à contacter l’Efus si vous souhaitez participer ou suggérer d’autres activités et partenariats.

Sélection d’articles :

« Face à la radicalisation, les maires doivent s’appuyer sur les acteurs de quartier« , Hervé Jouanneau, Club prévention sécurité (FR), 04/01/2016.
« Proposta aliança entre cidades europeias para prevenir extremismo”, Jornal de Noticias (PT), 04/12/2015.
« Les collectivités européennes doivent s’emparer de la question de la lutte contre la radicalisation« , Martine Kis, Courrier des maires (FR) et www.lagazette.fr (FR), 26/11/2015.
« Borgmestre samledes i den dystre skygge fra Paris« , Jacob Haislund, Jyllands Posten (DK), 18/11/2015.
« Terrorismo : o papel das cidades« , tribune de Guilherme Pinto, Publico (PT), 06/04/2015.
« Décryptage : Comment les villes peuvent-elles s’impliquer dans la lutte contre la radicalisation des jeunes?« , Thibaut Chevillard, AEF Sécurité globale (FR), 14/05/2014.
« Lutte contre le terrorisme : le rôle de villes« , tribune de Guilherme Pinto, www.euractiv.fr (EU), 22/04/2015.