Le FFSU et l’Efus publient Safer Drinking Scenes. Alcool, ville et vie nocturne.

Also in... (English)

Communiqué de presse
Paris, le 7 octobre 2013


Le FFSU et l’Efus publient
Safer Drinking Scenes. Alcool, ville et vie nocturne.

Cette publication présente des recommandations pour améliorer la prévention et la gestion de l’alcoolisation excessive des jeunes sur la voie publique, à partir des travaux menés par les Forums français et européen pour la sécurité urbaine (Efus et FFSU) et dix villes européennes, dans le cadre du projet « Safer Drinking Scenes »

Accompagnant depuis plus de 20 ans les collectivités locales françaises sur les problématiques liées à la sécurité urbaine, le Forum français pour la sécurité urbaine (FFSU), en partenariat avec le Forum européen pour la sécurité urbaine (Efus), a travaillé pendant deux ans et demi avec 10 villes européennes sur l’alcoolisation excessive des jeunes dans l’espace public en Europe. A l’issue de ces travaux, ils publient Safer Drinking Scenes. Alcool, villes et vie nocturne afin de donner une vision globale du phénomène et une meilleure compréhension de ses enjeux en matière de tranquillité et de santé publiques.

Cet ouvrage aborde une série de questions auxquelles sont confrontées les collectivités locales : comment (ré)concilier les usages nocturnes de la ville ? Comment prévenir et gérer les conséquences sanitaires, corporelles et matérielles engendrées ? Comment rendre les espaces publics plus sûrs et promouvoir une consommation responsable sans pour autant aseptiser la fête ?

Coordonné par les Forums français et européen pour la sécurité urbaine, cette publication réunit notamment les contributions de trois experts européens : Marie-Line Tovar de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), le Dr Laurent Karila, addictologue à l’hôpital Paul Brousse (Paris) et Phil Hadfield, chercheur à l’Université de Leeds (Royaume-Uni) ainsi que des actions prometteuses mises en place par un certain nombre de villes européennes.

La publication présente aussi des recommandations politiques et opérationnelles destinées aux collectivités locales. Les partenaires du projet Safer Drinking Scenes préconisent notamment des politiques d’intervention fondées sur l’équilibre entre santé et sécurité publique, entre présence humaine, prévention et respect de la législation. Elles encouragent la mise en place de partenariats locaux entre tous les acteurs de la vie nocturne, dont les services de santé et d’urgence, mais aussi les groupes de jeunes eux-mêmes et les gérants d’établissements de nuit.

Elles appellent par ailleurs à renforcer les liens avec d’autres politiques nationales, telles que celles de la Jeunesse et l’Education, afin de mieux sensibiliser les jeunes aux risques encourus. Elles souhaitent qu’un débat soit engagé avec l’industrie de l’alcool et la grande distribution, notamment sur leur participation aux actions de prévention et leurs stratégies de marketing.

La publication est gratuite pour les membres du réseau Efus/FFSU et disponible sur commande auprès du FFSU au tarif de 8€.

Safer Drinking Scenes. Alcool, ville et vie nocturne. 2013. Paris : Forum français pour la sécurité urbaine et Forum européen pour la sécurité urbaine, 98 pages. Edition bilingue (français/anglais)

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Merci d’envoyer un email à communication@efus.eu si vous souhaitez recevoir un exemplaire de la publication ( version papier ou PDF).

Contact presse :
Elsa Fontanille
fontanille@efus.eu
+ 33 1 40 64 49 00

SDS-LOGO-72dpiA propos du projet « Safer Drinking Scenes »

Pendant deux ans et demi, le Forum Français pour la Sécurité Urbaine (FFSU) a mené, en partenariat avec le Forum européen pour la sécurité urbaine (Efus), un projet européen d’échange de connaissances et d’expériences sur l’alcoolisation excessive des jeunes dans l’espace public en Europe. Le projet avait pour but de permettre aux collectivités locales d’avoir une meilleure connaissance de ce phénomène et de doter les acteurs locaux d’outils opérationnels pour qu’ils soient en mesure de le gérer, mais aussi de le prévenir. Co-financé par la Commission européenne, ce projet a rassemblé dix villes européennes : Liège, Anvers (Belgique), Stuttgart (Allemagne), Bordeaux, Brest, La Rochelle, Nantes (France), Kingston-upon-Thames (Royaume-Uni), Reggio-Emilia (Italie) et Rotterdam (Pays-Bas). Un comité d’experts y a également contribué : Marie-Line Tovar, de l’Observatoire Français des Drogues et Toxicomanies (OFDT), le Dr Laurent Karila, addictologue (France), Phil Hadfield, chercheur à l’Université de Leeds (Royaume-Uni) et le Forum Belge pour la Prévention et la Sécurité Urbaine. Il a pris fin en août 2013.

300dpi-FFSU-logotype-02A propos du Forum Français pour la Sécurité Urbaine

Né en 1992 dans la lignée du Forum européen, le FFSU est une association regroupant des élus locaux de toutes tendances politiques. Il compte en 2013 près de 130 collectivités territoriales françaises parmi ses membres. En tant qu’association de collectivités locales, l’objectif principal du FFSU est d’animer un réseau de villes en favorisant l’échange d’expériences et la mutualisation de bonnes pratiques en matière de sécurité et de prévention de la délinquance. www.ffsu.org.

efus logoA propos du Forum européen pour la sécurité urbaine

Créé en 1987, sous les auspices du Conseil de l’Europe, le Forum européen pour la sécurité urbaine (Efus, selon le sigle en anglais) est la plus ancienne organisation internationale non gouvernementale de collectivités territoriales consacrée à la sécurité urbaine. Rassemblant 250 collectivités locales de 18 pays, ce réseau a pour objectifs de renforcer les politiques de prévention de la criminalité et de promouvoir le rôle des élus locaux auprès des institutions nationales et européennes. Sa direction est assurée par un comité exécutif de 33 collectivités territoriales élues par les membres du réseau. www.efus.eu

drapeauLe projet SDS a reçu le financement de la Commission européennne, dans le cadre du Programme « Prévention de et lutte contre la criminalité » Isec 2009. Le contenu de cette communication relève de la seule responsabilité de ses auteurs et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l’Union européenne.