Espaces publics : de nouveaux enjeux qui nécessitent une véritable coproduction de la sécurité urbaine

Also in... (English)

city-community-crossing-109919

Paris, juin 2019 La sécurité des espaces publics est une question sur laquelle l’Efus et ses membres travaillent de longue date. Les espaces publics constituent en effet le coeur des villes, les lieux qui « incarnent » leur identité et où la vie urbaine se concentre. Parce qu’ils sont ouverts à tous,  ils sont aussi vulnérables à différents types de risque qui nécessitent une approche coordonnée entre tous les acteurs concernés (autorité locale, police, services de secours, représentants des usagers…).


>>La sécurité des espaces publics par le design

De nombreux travaux sont menés sur cette thématique par les collectivités membres de l’Efus et au sein de projets européens conduits par l’Efus ou auxquels il participe. Ainsi, Bruxelles Prévention Sécurité (l’organisme chargé de la prévention pour la région de Bruxelles) a organisé le 29 mai dernier à Bruxelles une conférence sur la « sécurité par le design » des espaces publics, c’est-à-dire comment les mesures architecturales, sociales, et de police notamment peuvent être combinées de façon holistique pour mieux protéger ceux-ci.

Cette conférence, à laquelle ont participé l’Efus et des représentants de la Région Bruxelles-Capitale, d’autorités locales, de la police, de la protection civile, du gouvernement fédéral, des institutions européennes, ainsi que des sociologues et universitaires, était notamment consacrée à la prévention des actes terroristes dans les espaces publics, une préoccupation importante pour les autorités nationales et locales européennes notamment depuis la série d’attentats au camion ou à la camionnette à Nice (juillet 2016), Berlin (décembre 2016), Londres (mars 2017), Stockholm (avril 2017) et Barcelone (août 2017).


>>Un statut particulier dans le domaine de la sécurité urbaine

La sécurité des espaces publics recouvre aussi d’autres thématiques qui ont été abordées pendant cette conférence, notamment la sécurité des lieux très fréquentés et la sécurité quotidienne. Lieux de communication, de rencontres, de manifestations politiques, de performances artistiques et culturelles et de toutes sortes de divertissements, les espaces publics sont vulnérables aux incivilités et aux conflits qui naissent des usages différents qu’en font les citadins (jeunes et seniors, fêtards la nuit et travailleurs le jour, hommes et femmes…). Si de tels problèmes sont évidemment moins graves que le terrorisme, ils ont néanmoins un impact important sur le sentiment d’insécurité des citoyens.


>>Le positionnement de l’Efus

Le positionnement de l’Efus est formulé dans le manifeste « Sécurité, Démocratie et Villes : Coproduire les politiques de sécurité urbaine » adopté à l’issue de la conférence internationale de novembre 2017 à Barcelone. Il affirme notamment que « de nombreuses études et expériences montrent que l’aménagement, la gestion et l’animation des espaces publics ont un impact sur la sécurité et le sentiment d’insécurité » et que leur sécurité « dépend d’une multitude d’acteurs et de métiers des secteurs public et privé, qui ont des cultures professionnelles très différentes ».

L’Efus recommande notamment de prendre en compte « la variété des usages et des besoins des différents publics, y compris des minorités et des personnes les plus exposées à la victimation, dès la conception des espaces publics et dans leur gestion, en s’appuyant sur des données objectives et subjectives ». De plus, « les opérations de sécurisation et de réaménagement des espaces publics doivent être pensées avec les objectifs de qualité et d’inclusion afin de ne pas entraver la cohésion sociale et de ne pas produire un sentiment d’insécurité qui serait contre-productif ».


>>L’agenda urbain pour l’Union européenne

L’Efus, coordonne avec les villes de Nice (France) et de Madrid (Espagne ) le nouveau Partenariat sur la sécurité des espaces publics de l’Agenda urbain pour l’Union européenne.

Trois axes thématiques guident les travaux du partenariat : conception et aménagement urbain ; technologie pour des villes intelligentes et sécurisées ; gestion de la sécurité et partage de l’espace public.

En tant que co-coordonnateur, l’Efus réaffirme la nécessité de réfléchir sur les problèmes de sécurité en amont, au moment de la conception des programmes urbains plutôt qu’en réaction aux problèmes qui apparaissent.


>>Projets européens

L’Efus participe actuellement à trois projets européens liés à la thématique des espaces publics : PRoTECT, PACTESUR et Cutting Crime Impact (CCI).

  • PRoTECT (Public resilience using technology to counter terrorism / Résilience publique en utilisant la technologie pour contrer le terrorisme – 2018-2020) a pour but de renforcer les capacités des autorités locales à sécuriser les espaces publics en particulier avant, pendant et après une menace terroriste. Cela en mettant en oeuvre un concept global comprenant des outils, de la technologie, de la formation et des démonstrations pratiques pour créer une conscience situationnelle et améliorer les réponses directes permettant de renforcer la sécurité des espaces publics.
  • PACTESUR (Protéger des villes alliées contre le terrorisme en assurant la sécurité des zones urbaines – 2019-2021) vise à renforcer les capacités des villes et des acteurs locaux dans le domaine de la sécurité des espaces publics confrontés aux menaces, entre autres, terroristes. À travers une approche ascendante, PACTESUR fédère décideurs locaux, forces de sécurité, experts de la sécurité urbaine, urbanistes, développeurs informatiques, formateurs, designers et autres professionnels afin d’élaborer de nouvelles politiques locales européennes pour sécuriser les espaces publics contre le risque d’attentat terroriste.
  • Cutting Crime Impact (CCI, Réduire l’impact de la criminalité dans les communautés locales – 2018-2021) a pour objectif de permettre à la police et aux autorités locales et nationales compétentes (responsables de la sécurité) de réduire l’impact de la criminalité et, lorsque c’est possible, de la prévenir. Le projet permettra d’adopter une approche préventive, durable et fondée sur des données probantes pour lutter contre la petite délinquance à fort impact.

Lire la note de synthèse de l’Efus sur les espaces publics

Lire la brochure “the state of play of the Urban Agenda for the EU – Multi-level governance in action” (en anglais uniquement)